-
Espace presse
Close

Montre

Amadeo® Fleurier Rising Star Triple Fuseau Horaire Tourbillon Aiguillage Inversé

Bovet 1822 2012

Bovet Fleurier : Amadeo® Fleurier Rising Star triple fuseau horaire Tourbillon aiguillage inversé/2012

L’axe horizontal du cadran principal guilloché reçoit trois fuseaux horaires. Les deux fuseaux secondaires sont disposés à 9H et 3H et sont complétés respectivement par la précieuse indication de l’une des vingt-quatre villes correspondant au fuseau horaire affiché auquel s’ajoute deux indicateurs jour/nuit.

L’axe vertical affiche en plus des heures et des minutes du fuseau local (au centre) une réserve de marche à 12H et l’aiguille des secondes portée par le pivot supérieur de la cage de Tourbillon à 6H. Le système Amadeo® permet de convertir ce garde-temps en montre de table, en montre gousset ainsi qu’en montre-bracelet réversible en toute simplicité sans qu’aucun outil ne soit nécessaire à la « manoeuvre ». L’ajout d’un aiguillage inversé au dos permet de lire l’heure du fuseau horaire local sur un cadran excentré à 12h portant les aiguilles de ce garde-temps au nombre de dix sans compromis aucun quant à la lisibilité des indications.

La cage du tourbillon comporte à elle seule les exemples du soin porté à chaque détail souvent inspirés des garde-temps qui constituent les collections historiques de la Maison Bovet. Les aciers reprennent la forme emblématique des raquetteries d’époque. Les angleurs n’ont pas ménagé leurs efforts dans cette succession d’angles rentrants, bercés pour nous éblouir d’un poli miroir aux arêtes franches et vives. La serge du balancier évoque elle aussi ses glorieux ancêtres. On retrouve dans sa fine découpe la forme des masses dynamiques qui équilibraient les balanciers des garde-temps que manufacturait Edouard Bovet au XIXème siècle. Ces masses étant alors en acier bleui, c’est en toute cohérence, que le balancier de cette Rising Star est lui aussi paré d’un bleu royal. Cette édition est limitée à 190 pièces et est complétée par 9 paires de pièces uniques dont les cadrans situés du côté mouvement sont ornés de peintures miniatures reproduisant les thèmes des émaux figurant sur les garde-temps historiques du XIXème siècle des collections privées de la Maison Bovet.