-
Espace presse
Close

Montre

Happy Diamonds

Chopard 1976

Chopard : Happy Diamonds/1976

Lauréate de la Rose d'Or de Baden-Baden en 1976 au lendemain de son apparition sur le marché, la Happy Diamonds de Chopard, due au styliste de la maison Ronald Kurowski, s'est immédiatement distinguée aux yeux des connaisseurs et du public.

L'idée de laisser des diamants se mouvoir en toute liberté sur le cadran d'une montre était évidemment originale mais représentait aussi, et surtout, un défi technique, compte tenu de la dureté de la pierre. Celle-ci allait fatalement rayer les matériaux avec lesquels elle serait en contact, même en limitant ses ébats entre deux plaques de verre saphir. La solution retenue : enrober les diamants d'une fine pellicule d'or.

Considérée comme avant-gardiste par sa conception et son design, elle allait devenir un classique et contribuer de manière significative à la notoriété de la marque. Déclinée en différents modèles, elle a trouvé un second souffle puissant qui s'est traduit par un succès planétaire depuis que Caroline Scheufele l'a réinterprétée en 1993 sous la forme de la Happy Sport, qui offre un espace de liberté encore plus grand aux diamants baladeurs.