-
Espace presse
Close

Montre

Lange 1

A. Lange & Söhne 1994

Lange & Söhne : Lange 1/1994

L'apparition de la Lange 1 sur la scène horlogère en 1994 n'a pas seulement marqué le retour des horlogers de Glasshütte (ex-RDA) après une éclipse d'un demi-siècle pour les raisons géopolitiques que l'on sait, mais a également exprimé aussitôt les très hautes exigences que s'étaient imposés les artisans de cette spectaculaire résurrection.

Avec son cadran des heures et des minutes décentré, sa petite seconde à 5 h et sa grande date, ce modèle manifesta d'emblée son originalité et son raffinement esthétique. Mais ce qui se cachait sous le cadran allait durablement impressionner les amateurs de haute horlogerie, avec des nouveautés techniques faisant l'objet de brevets comme le mécanisme de la grande date, et une décoration exceptionnellement soignée. Cette éblouissante démonstration, largement confirmée depuis lors, semblait tenir du miracle et plus d'un observateur, notamment en Suisse, en resta bouche bée. L'explication tient en un nom: celui de Günther Blümlein, un enfant de cette Saxe horlogère, alors patron d'IWC et mentor de Jaeger-LeCoultre. Les trois sociétés appartenant au même groupe, les bonnes fées veillaient au-dessus du berceau de la petite dernière.

L'entreprise de Schaffhouse assura l'essentiel de son éducation et de sa formation, actualisant le savoir-faire des gens de Glasshütte et leur donnant les moyens de viser très vite le sommet.