• Plus d'informations:

  • HH Journal
Espace presse
Close

Montres à complications

Montres de plongée

Montres à complications nées de la vie courante

Montre de plongée

Conçues pour une étanchéité et une résistance très supérieures à la moyenne, les montres de plongée présentent également diverses fonctions utiles aux aventuriers et professionnels des profondeurs.

Les horlogers se sont toujours efforcés de créer des montres le plus étanches possible - ne serait-ce que pour protéger le mouvement de la poussière et de l'humidité ambiante. Mais c'est au XXe siècle, avec l'essor de la montre-bracelet, que sont apparues les véritables montres de plongée. Les points sensibles quant à l'étanchéité sont la fixation du verre, le fond de boîtier et la couronne. Dans les deux premiers cas, l'étanchéité peut être garantie par des joints fortement comprimés. Il n'en va pas de même pour la couronne, qui doit être actionnée régulièrement et nécessite plus qu'un simple joint. L'invention de la couronne «vissée» en 1926 par Hans Wilsdorf, fondateur de Rolex, a permis de créer la Première montre véritablement étanche. Depuis lors, les montres de plongée ont connu un développement spectaculaire, encouragé par leur utilisation au sein des unités de combat sous-marines.

Les montres de plongée se distinguent par leur étanchéité hors norme: 100, 300, 1000, voire 3000 mètres. Elles possèdent généralement une lunette tournante unidirectionnelle pour le calcul du temps de plongée, un verre particulièrement robuste ainsi que des affichages fluorescents visibles dans l'obscurité. Suivant leur degré de sophistication technique, elles présentent également diverses fonctions utiles à l'exploration des grands fonds: soupape pour l'élimination de l'hélium, indication des paliers de décompression et de la durée des temps d'arrêt, profondimètre, etc. Certaines montres sont même munies d'une sonnerie annonçant le moment de la remontée.

Retour