-
Espace presse
Close

Montres précieuses

Les Années Russes

De 1895 à nos jours

1897

Montre de poche, Cartier Paris/1905. Photos : N. Welsh, collection Cartier © Cartier

Durant les années charnières entre les XIXe et XXe siècles, l'émail de Fabergé est particulièrement raffiné. La notoriété de cette maison de joaillerie installée à St. Petersbourg est due à Peter Carl Fabergé qui ouvre une filiale à Moscou en 1897.

L'art de Fabergé réside dans le style Louis XVI tardif associé au choix d'émaux translucides sélectionnés sur une palette de cent quarante quatre nuances et appliqués sur une base d'or ou d'argent guillochée. La qualité de la production est reconnue au-delà des frontières. Si les créations les plus mythiques s'appliquent aux œufs de Pâques simples ou à automates réalisés pour les tsars Alexandre III et Nicolas II, le style de Fabergé influence l'ensemble du monde joaillier de l'époque. Cartier en particulier crée de nouvelles combinaisons de teintes telles le bleu-vert et le violet-vert, parfois entourées d'une bordure d'émail blanc. Ces associations, mais aussi les émaux monochromes, tous sur fond guilloché et souvent complétés d'éléments empruntés au style guirlande se retrouvent alors sur les pendulettes simples ou à répétition et sur les montres du joaillier parisien.

Retour