• Plus d'informations:

  • HH Journal
Espace presse
Close

Hommage à la Passion
et Hommage au Talent 2016

Les Lauréats 2016

Ludwig Oechslin

Prix Hommage à la Passion

Astrolabium Galileo Galilei, Planetarium Copernicus, Tellurium Johannes Kepler. Pour tout amateur de montres astronomiques, ces noms sonnent comme autant de références. Toutes signées Ludwig Oechslin pour la Maison Ulysse Nardin, toutes trois réunies dans la Trilogie du Temps, ces pièces ont fait connaitre un homme qui allait très vite être considéré comme un constructeur horloger au génie visionnaire.

Versé aussi bien dans les sciences humaines comme l’histoire et la philosophie que dans les sciences dures comme l’astronomie et la physique, Ludwig Oechslin s’était déjà fait remarquer par son parcours académique. Et pourtant, c’est la restauration de pièces horlogères anciennes qui l’attire. Une attirance qui le mène d’abord dans l’atelier d’un maître horloger à Lucerne pour apprendre le métier. Puis au Vatican pour restaurer l’horloger Farnese, pièce astronomique du 17e siècle à quelque 1000 composant. Et finalement dans les coulisses de la Maison Ulysse Nardin.

Son amitié avec Rolf Schnyder fera merveille. Le repreneur d’Ulysse Nardin au début des années 1980 donne en effet carter blanche à Ludwig Oechslin. Ron rôle : aider à repositionner la marque en haut de la hiérarchie horlogère. La mission sera pleinement accomplie pour avoir donné naissance à des montres exceptionnelles dans l’univers des complications astronomiques et à des innovations majeures comme l’utilisation du silicium.

Nouvelle orientation de carrière en 2001 pour Ludwig Oechslin. Il devient conservateur du Musée International de l’Horlogerie à La Chaux-de-Fonds. Une poste qu’il assurera avec brio pendant 14 ans. En parallèle, il fonde sa propre marque Ochs & Junior à Lucerne qui propose des garde-temps dont la simplicité apparente incarne en fait la résolution de problèmes complexes. Des montres à l’image de leur créateur, en somme, dont la passion nous a un peu plus rapprochés du ciel.


François-Paul Journe

Prix Hommage au Talent 2016

Des aiguilles « gouttes », une police de caractère toute en rondeur, un mouvement en or et un architecture de cadran à la symétrie déroutante, pas de doute, vous avez bien en main une montre signée FP Journe Invenit et Fecit. Une montre que l’on reconnaît au premier coup d’œil.

Personnellement, j’ai toujours apprécié l’utilisation du vocabulaire latin. Or ici, il évoque un autre grand personnage, Jules César qui avait le sens de la formule claire et précise. Il en va de même avec François-Paul Journe, un homme qui a « inventé et fait » quelques unes des pièces les plus marquantes de l’horlogerie contemporaine.

Aujourd’hui, vu le succès rencontré par cet horloger né à Marseille, un succès incontesté si l’on en juge par les nombreux prix et récompenses déjà remportés, on pourrait croire que François-Paul Journe est tout simplement arrivé au bon moment. Il n’en est rien.

Restaurateur hors pair, jeune horloger constructeur courtisé par les marques, il a en effet fondé sa propre manufacture à Genève à un moment où la montre mécanique était un objet pour rêveurs et collectionneurs. Le pari n’était pas gagné d’avance. Et pourtant, dès ses premières montres présentées il y a une vingtaine d’années, François-Paul Journe a marqué les esprits.

Montres techniques, en référence aux anciens comme Jean-Antoine Lépine ou Antide Janvier qu’il admire ; montres à la chronométrie irréprochable, conformément à la sacro-sainte vocation de l’horloger ; montre à complications parce que la mesure d’un temps est bien plus qu’une question de secondes. Les garde-temps de François-Paul Journe ont parfaitement su créer un pont vers l’horlogerie du 21e siècle. Qu’il soit ici remercié pour son talent, lui que l’on présente volontiers comme l’un des pionniers de la « nouvelle vague » horlogère.


Communiqué de presse

31.03.2017 - Les prix « Hommage au Talent » et « Hommage à la Passion » récompensent des personnalités hors du commun.

Télécharger


Portfolio