-
Espace presse
Close

Histoire

C’est l’essence de Panerai : un design italien fidèle à son ADN et intemporel.

Un principe qui a trouvé sa plus belle expression dans un dispositif horloger révolutionnaire : le pont protège-couronne. Cette innovation a permis à Panerai de mettre au point la toute première montre militaire sous-marine.



Dates-clés

OUVERTURE DE L'ATELIER OFFICINE PANERAI

Giovanni Panerai ouvre à Florence une boutique horlogère : un magasin doublé d'un atelier qui accueille également la première école d'horlogerie de la ville.

Initialement située sur le Ponte delle Grazie, l'« Orologeria Svizzera » (Horlogerie Suisse) est par la suite transférée au siège actuel, au sein du Palais Archiépiscopal de la Piazza San Giovanni.

1916

OFFICINE PANERAI DÉPOSE LE BREVET RADIOMIR

Pour répondre aux exigences militaires de la Marine italienne dont il est depuis quelques années le fournisseur officiel, Panerai crée le Radiomir, une poudre à base de radium qui permet de rendre luminescents les cadrans d'instruments de visée.

On trouve davantage d'informations sur le Radiomir dans l'annexe du brevet déposé en France le 23 mars 1916. 

Avec sa grande visibilité et ses excellentes propriétés adhésives sous l'eau, cette substance devient aussitôt un élément incontournable des montres Officine Panerai.

Il s'agit du premier des nombreux brevets qui jalonneront l’histoire de Panerai, riche en innovations.

PREMIER PROTOTYPE RADIOMIR

À la veille de la seconde Guerre Mondiale, Panerai met au point pour la Marine italienne le premier prototype de la montre Radiomir, destinée aux missions des plongeurs de combat du commando « Primo Gruppo Sommergibili ».

Elle possède déjà bon nombre des caractéristiques qui aujourd'hui encore la singularisent : boîtier en acier de grandes dimensions (47 mm) en forme de coussin, chiffres et index luminescents, anses à fil soudées au boîtier, mouvement mécanique à remontage manuel, large bracelet résistant à l’eau et suffisamment long pour être attaché sur la combinaison.

Les archives de la Marine militaire italienne nous révèlent que seulement 10 prototypes furent produits en 1936.

RADIOMIR, UN MODÈLE EN CONSTANTE ÉVOLUTION

Il faut attendre deux ans avant de voir le lancement de la production en série. La montre Radiomir fait l’objet d’une série d’innovations destinées à en augmenter la fonctionnalité. Tout d'abord, le cadran présente une structure en sandwich avec deux plaques métalliques superposées, la substance luminescente filtrant à travers les index percés dans la plaque supérieure pour conférer au cadran une lisibilité optimale. Ensuite, des anses plus résistantes comprenant une barrette de métal repliée aux deux extrémités et soudée au milieu du boîtier.

Pour accroître la lisibilité sous l'eau, le cadran est modifié, affichant désormais quatre grands chiffres arabes aux points cardinaux, une série d'index ainsi que des aiguilles pour les heures et les minutes, la petite seconde étant supprimée.

BOÎTIER RADIOMIR 1940

La Marine se montre de plus en plus exigeante : les montres doivent pouvoir fonctionner pendant de longues périodes sous l'eau en conditions extrêmes.

Officine Panerai doit donc être en mesure de garantir leur résistance aux pressions élevées.

Les cornes et le boîtier sont ainsi fabriqués à partir d'un seul et même bloc d'acier pour une meilleure étanchéité.

Certains modèles actuels estampillés « Radiomir 1940 » présentent un boîtier en forme de coussin avec une carrure plus prononcée, des éléments individuels remodelés et une couronne de remontage non plus conique mais cylindrique.

Les Special Editions Radiomir 1940 présentées au Salon International de la Haute Horlogerie 2012 s'inspirent de ces caractéristiques.

MARE NOSTRUM

Officine Panerai présente le prototype d'un chronographe à deux compteurs conçu pour équiper les officiers de pont : le modèle Mare Nostrum.

Seules deux ou trois montres de cette série auraient jamais vu le jour : tout ce qu'il en reste aujourd'hui, ce sont des photographies ainsi qu'un modèle retrouvé en 2005.

Dans les années 1940, l’entreprise florentine commence à développer ce qui deviendra l'une de ses marques de fabrique : le système de pont à levier, sorte de demi-lune en acier renforçant l'étanchéité du boîtier et protégeant la couronne face aux tensions constantes induites par les mécanismes.

LUMINOR SUCCÈDE À RADIOMIR

Une nouvelle substance luminescente remplace celle à base de radium : le Luminor.

Composée de tritium, un isotope de l'hydrogène, cette substance baptisée Luminor est brevetée le 11 janvier 1949.

Officine Panerai s'inspire de cette innovation pour lancer une nouvelle collection qui deviendra elle aussi historique : la gamme Luminor.

BOÎTIER LUMINOR

La collection Radiomir laisse place à l'ère Luminor. La seconde Guerre Mondiale s'achève et l’entreprise florentine peut reprendre les recherches interrompues, terminant le développement de la Luminor. Celle-ci se caractérise par son pont protège-couronne, ses cornes fabriquées dans le même bloc d'acier que le boîtier en forme de coussin, lui-même similaire à celui de la Radiomir 1940, ainsi que la lunette plate et élargie.

Les modèles actuels dotés d'un boîtier de ce type appartiennent à la collection Luminor 1950.

LANCEMENT DE L'« EGIZIANO »

Panerai réalise une montre Radiomir pour la Marine militaire égyptienne, l'« Egiziano ».

Elle se démarque par ses dimensions (60 mm) et sa robustesse exceptionnelles, son étanchéité et sa lunette graduée pour calculer les temps d’immersion.

La même année est déposé le brevet du pont protège-couronne. Ce dispositif, déjà présent sur les prototypes Panerai fournis à la Marine italienne, devient le signe distinctif des modèles Luminor et de l’ADN Panerai en général.

UNE ANNÉE DE TRANSITION POUR OFFICINE PANERAI Décès de Giuseppe Panerai, fils de Guido. L’entreprise familiale, et tout le patrimoine issu de sa production pour la Marine, encore couvert par le secret militaire, passent sous la direction de l’ingénieur Dino Zei. La marque « G. Panerai & Figlio » devient officiellement « Officine Panerai S.r.L. », nom qui apparaissait sur les tout premiers modèles.

Outre les garde-temps, Officine Panerai a également fourni à la Marine italienne de nombreux instruments de précision tels que des boussoles, des manomètres de profondeur ou encore des torches sous-marines avec régulateur de pression pour faciliter les opérations en grande profondeur.

PREMIÈRE COLLECTION OFFICINE PANERAI

Officine Panerai présente au public trois montres en série limitée : la Luminor, la Luminor Marina et la Mare Nostrum, toutes inspirées des modèles historiques créés pour la seconde Guerre Mondiale. Elles deviennent aussitôt des pièces de collection extrêmement recherchées par les passionnés d'horlogerie.

Leur lancement s'effectue en septembre 1993 en la présence du Duc Amedeo D'Aosta, sur le croiseur italien Durand De La Penne. 

OFFICINE PANERAI DEVIENT UN ACTEUR MAJEUR DE L'HORLOGERIE HAUT DE GAMME

Officine Panerai est racheté par le Groupe Richemont (Vendôme, à l’époque). Un réseau de revendeurs sélectionnés est constitué en Italie.

L'année suivante, la marque fait son apparition sur le marché international de l'horlogerie haut de gamme. La nouvelle collection se compose de deux modèles : la Luminor et la Luminor Marina déclinée en trois versions.

La Mare Nostrum de 1993 est proposée sous une nouvelle mouture dotée d'une lunette plus fine, d'un fond plein vissé et d'une minuterie sur le pourtour du cercle des heures.

RETOUR AUX SOURCES POUR OFFICINE PANERAI

À l'issue d'un intense travail de restauration, la boutique Panerai est inaugurée sur le site historique de la Piazza San Giovanni à Florence, suite au rachat de l'atelier familial par Officine Panerai. Cette Bottega d’Arte est un lieu de rencontre pour les passionnés et les collectionneurs de la marque qui peuvent trouver, en plus de la collection courante, des éditions spéciales et des pièces produites exclusivement pour les boutiques.

OUVERTURE DE LA NOUVELLE MANUFACTURE OFFICINE PANERAI À NEUCHÂTEL, EN SUISSE.

L’année 2002 marque un tournant pour Officine Panerai, avec l'ouverture de la manufacture Panerai de Neuchâtel. Horlogerie suisse haut de gamme, design italien et savoir-faire se conjuguent en un seul et même lieu concentrant la planification, le développement et les recherches permanentes visant à dévoiler de nouveaux horizons en matière de technique et de fonctionnalité. Officine Panerai s'ouvre à l'Orient avec l'inauguration de sa première boutique à Hong Kong dans le Prince's Building.

PREMIER MOUVEMENT DE MANUFACTURE OFFICINE PANERAI

Officine Panerai dévoile son premier mouvement de manufacture, le P.2002. Ce calibre à remontage manuel est doté d’une fonction GMT et d’une réserve de marche de 8 jours, inspirée des mouvements Angélus des années 1940. Le calibre est baptisé ainsi en référence à l'année d'inauguration de la manufacture Panerai, rendant hommage à l'art horloger de la firme florentine.

OFFICINE PANERAI PRÉSENTE DEUX NOUVEAUX CALIBRES DE MANUFACTURE

Officine Panerai présente trois nouveaux calibres entièrement conçus et développés en interne : le P.2003, le P.2004 et l’innovant P.2005. Ce dernier se distingue par son échappement à tourbillon, suprême expression technique de l’horlogerie mécanique revisitée et perfectionnée par Panerai. La cage abritant le balancier et l'échappement accomplit ses rotations selon un axe non plus parallèle mais perpendiculaire au balancier. À la différence des tourbillons traditionnels, la cage accomplit ainsi deux tours par minute au lieu d'un.

LANCEMENT DES CALIBRES DE MANUFACTURE P.9000 ET P.2006

Officine Panerai présente les mouvements P.9000 et P.2006,

développés et fabriqués en interne par la marque florentine.

Caractérisé par sa réserve de marche de 72 heures, le P.9000 est monté sur les modèles Luminor 1950 et Radiomir. Proche du mouvement de chronographe monopoussoir P.2004, le P.2006 est agrémenté d'une fonction rattrapante commandée par un deuxième poussoir à 10 heures.

2009

OFFICINE PANERAI ET LA PASSION DE L'OCÉAN

Pour célébrer sa passion pour la mer, Officine Panerai achète et restaure le ketch bermudien Eilean, construit en 1936 par les légendaires chantiers Fife.

Trois années sont nécessaires pour rendre Eilean à la mer et à sa beauté originelle, grâce à la grande expertise du chantier Francesco Del Carlo à Viareggio.

Au bout de 40 000 heures de travail de restauration, la mise à l’eau d'Eilean se déroule le 22 octobre 2009 à la Section voile de la Marine italienne à La Spezia.

Un modèle en particulier déchaîne les passions des collectionneurs : la réédition de l'« Egiziano », garde-temps spécialement développé en 1956 pour la Marine égyptienne.

HOMMAGE À GALILÉE

À l'occasion du 400e anniversaire des premières observations célestes de Galilée, Officine Panerai dédie au génie toscan un triptyque de modèles exceptionnellement complexes : l L’Astronomo, Lo Scienziato et le Jupiterium.

Le Jupiterium Panerai est une horloge-planétarium à calendrier perpétuel qui montre, dans une perspective géocentrique, les positions sur la voûte céleste du Soleil, de la Lune et de Jupiter, ainsi que des planètes «médicéennes »: ainsi dénommés à l’époque, les quatre principaux satellites de Jupiter, observés pour la première fois par Galilée en 1610 grâce à l’invention du télescope, sont désormais connus sous les noms de Io, Europa, Ganymède et Callisto.

Officine Panerai dévoile le mouvement de manufacture P.999 ainsi que sa première montre en Composite lors du Salon International de la Haute Horlogerie.

OFFICINE PANERAI ET LA PREMIÈRE MONTRE EN BRONZE

Avec la Luminor Submersible 1950 3 Days Automatic Bronzo, Officine Panerai utilise pour la première fois un matériau qui réagit au vieillissement et à l’oxydation en revêtant une patine qui rend chaque pièce unique. La marque renforce et réaffirme sa passion son lien profond avec la mer. La même année, la firme florentine lance également le calibre de manufacture P.3000, nouvelle expression de l'art horloger selon Panerai. Officine Panerai ouvre sa 30e boutique à Bal Harbour en Floride.

HOMMAGE AU PASSÉ : PANERAI PRÉSENTE DEUX MODÈLES DOTÉS DU BOÎTIER HISTORIQUE DE 1940

Officine Panerai propose deux montres au boîtier caractéristique, inspirées de modèles Radiomir 1940 Édition Spéciale. À la différence des prototypes et des montres typiques de la fin des années 1930, certains modèles historiques Radiomir fabriqués dans les années 1940 possédaient un boîtier dont les cornes n'étaient pas soudées à celui-ci mais façonnées dans le même bloc d'acier, offrant ainsi une solidité et une résistance accrues. Dans la nouvelle Radiomir 1940 47 mm, on retrouve ce boîtier spécial, ainsi que divers éléments inspirés des modèles historiques : le verre en Plexiglas® pour protéger le cadran, la lunette bombée et la couronne cylindrique. Plexiglas® est une marque déposée n'appartenant pas à Officine Panerai.

OFFICINE PANERAI POURSUIT SON DÉVELOPPEMENT AVEC DEUX NOUVEAUX MOUVEMENTS DE MANUFACTURE

Officine Panerai lance deux nouveaux mouvements de manufacture : le calibre P.9100, premier mouvement de chronographe automatique Panerai avec fonction flyback, et le sophistiqué P.9100/R avec compte à rebours. On trouve également dans la nouvelle collection le fascinant boîtier Radiomir 1940 ainsi qu'une nouvelle gamme de montres Submersible. Lors du Salon de la Haute Horlogerie de Genève, Officine Panerai présente la Pocket Watch Tourbillon GMT Ceramica, une exceptionnelle montre de poche en céramique.

Retour